Quels sont les critères pour réussir une affiche événementielle ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
    2
    Partages

Nous ne sommes pas tous graphistes… et si vous croyiez le contraire vous avez probablement oublié qu’il existait des écoles spécialisées dans la formation de graphistes ou de designer. Mais je n’oublie pas d’ou je viens et je sais qu’il est également possible de tout trouver sur internet, y compris les informations permettant de progresser dans tous les domaines, graphisme compris.

Loin de moi l’idée de vouloir me tirer une balle dans le pied, mais je sais que tout le monde peut vouloir créer un événement sans avoir les moyens de se payer un graphiste. Voici donc quelques directives simples à suivre pour réussir votre prochaine affiche.

Il est également possible de passer par un graphiste. Dans ce cas je vous suggère de jeter un oeil sur mon portfolio et de me contacter. Nous réfléchirons ensemble à votre projet.

Réaliser une affiche événementielle

Il n’y a que 2 paramètres à prendre en compte pour une bonne affiche : les questions de bases et les contrastes. Voyons ensemble comme les aborder.

Les questions de bases

reussir-affiche_90306683_oLes questions auxquelles vous devez répondre sont les simples et devront apparaître aux lecteurs en premier à la lecture de votre affiche :
Quoi ? Quel est votre événement ? Un salon de créateurs, un vide grenier, une exposition, etc.
Quand ? Quelles sont les dates on l’on pourra accéder à votre événement (ainsi que les horaires)
Ou ? C’est la ville et/ou le quartier qui intéresse le lecteur.

Comme vous pouvez le voir sur l’affiche de gauche, seule deux questions sur les trois sont accessibles à la première lecture : Quoi et Quand. Impossible de savoir ou se rendre avant d’avoir lu l’ensemble de l’affiche (je reviendrais plus bas sur le contraste et le trop plein de textes).

Une autre question peut-être visible dans cette premier couche d’informations est le Pourquoi ou Pour qui ?
En effet si votre événement doit avoir des retombées pour une cause particulière, c’est important de le signaler (ex. « tous les bénéfices iront à la Fondation de Lille« )

Si ces informations sont les premières à être vues par le lecteur vous avez gagné. Mais cela ne veut pas dire qu’elles doivent être inscrites en premier, tout en haut de votre affiche. Ces informations doivent juste être plus lisibles que les autres, plus gros, plus gras, plus grand que le reste.

Ensuite, vous pourrez ajouter d’autres informations comme :
Qui ? Nom de l’organisateur ou organisation.
Combien ? Le tarif d’entrée

Indiquer un numéro de téléphone, une adresse mail ou l’URL d’un site officiel peut avoir un intérêt dans certain cas, pour obtenir plus d’informations sur l’événement.

Si vous avez fait appel à des sponsors, vous n’oublierez bien évidemment pas de les citer par l’apposition de leurs logotypes. En général on prévoit une partie au bas de l’affiche, souvent blanche pour les aligner. Ainsi, ils ne viennent pas perturber le message de l’affiche.

reussir-affiche_salon-livre-paris-2013-22-25-mars-3477-l620-h346Mais ne croyez pas que cela soit évident, même quand est une organisation importante. Certaines affiches comme celle qui suit, ne répondent pas à toutes les questions. Le salon du livre (ici à droite) ne donne pas de rendez-vous dans un lieu particulier. Etonnant non ?
C’est pourtant un des plus gros salon du livre se déroulant à la porte de Versailles de Paris.
En revanche on y voit bien le Quoi et le Quand avec un très joli visuel très accrocheur.
Peu mieux faire donc :)

reussir-affiche_Salon-du-Chocolat-2011-affiche-Le-BonbonCela étant dit, on peut très bien avoir accès à toutes les informations sans surcharger une affiche comme ci-contre avec le salon du chocolat. Très simple, très « légère », toutes les questions primordiales y trouvent une réponse lisible.

Les contrastes

Pour réussir une affiche nous allons pousser le bouchon un peu plus loin et parler des contrastes. Le contraste est un concept simple : ce qui est en dessous, ne doit pas perturber la lecture de ce qui est au dessus.

Quelques chiffres à noter :

Il y a dans le monde près de 285 millions de personnes qui présentent une déficience visuelle: […] 246 millions présentent une baisse de l’acuité visuelle.
Organisation Mondiale de la Santé

selon l’INSEE (2002), 3,346 millions de personnes en France déclaraient avoir une déficience visuelle…
Openweb

On doit donc dans le processus de création penser la visibilité de notre affiche dans le but d’être lue par le plus grand nombre de personnes. Pour reprendre l’exemple de notre affiche réussit du Salon du Chocolat, le point noir de cette création c’est le reflet du mot Chocolat. Il empêche une bonne lisibilité de la baseline (le slogan) de l’événement : « Le mondial du chocolat & du cacao ».

image-contrastesSi nous reprenons notre contre-exemple, l’affiche de la bourse aux vêtements en haut de l’article, on peut voir que le contraste n’est pas assez marqué au niveau des photos. Les lettres « B » et « SE » du mot « Bourse » sont illisibles et le mot « aux » est perturbé à cause du col du t-shirt posé en dessous.

Cette même affiche présente également un trop plein de textes. En effet, à force de vouloir tout mettre sur une affiche, elle en devient illisible. Elle rebute même à la lecture. Restez conscient que votre affiche doit vivre seule sur le support qui l’accueillera, mais que le lecteur intéressé tentera d’en savoir plus. Un événement de créateurs par exemple ne doit pas forcément décrire l’ensemble des créations de chacun des exposants. Quelques mots clés suffiront pour attirer le lecteur : bijoux, sculpture, vêtements pour enfants, etc.

affiche-evenementielleSi malgré tout, vous n’arrivez pas à rendre votre texte lisible, il existe un « truc » : mettre un fond à fort contraste juste en dessous du texte.
– un rectangle de couleur
– une ombre sous le texte

Pour tester vos couleurs et les contrastes possibles, il existe plusieurs outils en ligne dont :
Kuler
Color Scheme Designer
Cercle Chromatique accessible
Color Theroy Visualizer

Une dernière chose : pour réussir une affiche, n’hésitez pas à la montrer à votre entourage. Il est très difficile de prendre du recul sur son travail et grâce à un oeil neuf, vous pourrez reprendre des oublis ou peaufiner votre message. Gardez quand même en tête que tout est perfectible, et qu’au bout d’un moment, vous êtes seul maître à bord (je parle bien sûr d’un particulier. Pour un graphiste professionnel travaillant pour un client, c’est pas la même chanson… mais mes collègues savent de quoi je parle)

Voici une affiche qui répond à ces quelques critères concernant un stage d’arts martiaux.
On ne dit pas tous mais le principal est dit.
2011-10-27_akuzawa_vignette

Mentions légales

Une dernière chose à faire lorsque vous créerez votre affiche ou vos flyers, sera d’inclure les mentions légales, sous peine d’encourir une amende de plusieurs milliers d’euros.
Si vous faites appel à un imprimeur, ses noms et adresses doivent figurer ;
Si vous imprimer vous-même vos affiches vous indiquerez INPS (Imprimé Par Nos Soins) ;
Si vous êtes un professionnel, vous devrez également indiquer vos numéros RCS ainsi que votre capital ;
Si vous distribuez vos support de communication, la mention « Ne pas jeter sur la voie publique » est obligatoire.

Cadeau : Tous le monde est graphiste

En cadeau je vous laisse lire ce remarquable ouvrage intitulé « Tous le monde est graphiste ».

Vous pouvez en savoir un peu plus en lisant ces articles :
6 conseils pour réussir son affiche
Le contraste des couleurs et ses effets
Contraste de texte
Les mentions légales : quelques règles à appliquer


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
    2
    Partages

1 Comments

  1. Pingback: Le salon de créateurs pour les nuls : l'organisation : Mouton Frileux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *