A Londres, on fait le pont

Après leur passage dans l’Antarctique (le Pôle Sud donc pour ceux qui ont du mal à suivre 😉 ), les PJ’s retournent à Washington pour annoncer la destruction (par eux-mêmes) de la seconde Super Stelae du Décharné.

Ambiance tendue au Pentagone

Ils en profitent pour souligner qu’ils sont responsables du mélange magie/technologie qui a lieu en ce moment même sur la moitié Nord du globe grâce à leur propre Cosm nouvellement crée. Tant qu’il n’y aura pas de preuve formelle de la disparition du Décharné, les terriens, selon eux, seront mieux armés pour y faire face.

Grâce à son nouveau pouvoir, Sekhmet leur signale que le dirigeant ne leur fait plus du tout confiance. En effet, la créature avec laquelle il est en contact (et que les PJ’s connaissent comme étant Nyarlatothep) lui aurait soufflée qu’ils n’étaient pas digne de sa confiance.
Leur rencontre se termine par la promesse de ne pas se mêler de politique dans la nouvelle Terre en devenir.

Puis ils rencontrent Dame Pella Ardinay. Au cours de leur échange, les PJ’s se rappellent que Londres était l’un des points de la carte qu’avaient trouvé les hackers de Toshiro dans les ordinateurs des Akashans de Kourou. Ils décident donc de l’aider à reprendre Aysle aux créatures du Décharné.

Sekhmet se rappelle également qu’elle a soigné deux dragons près du Pentagone et que peut-être ils pourraient les aider sur place. Meraxes et Balerion acceptent avec déférence d’aider celle qui leur a évité une mort certaine.

Buckingham Palace vu du ciel

Arrivé par les airs en vu du palais Royal, l’Unique (baptisé Adam), Pella Ardinay et les deux dragons atterrissent donc en plein coeur de Londres, à deux pas du palais de Buckingham. Afin de faire le point sur la situation avant d’entreprendre une quelconque action, Sekhmet, Enyos, Gaziel et Fécor décident de s’approcher en se fondant dans la masse grâce au pouvoir d’illusion des frères démons.

Ils découvrent que le jardin du palais est un parc à humains, gardé par des créatures du Décharné, sans vraiment en comprendre l’intérêt.
Enyos décide d’infiltrer le palais en solo sous forme de brume, tandis que ses 3 compagnons explorent le bâtiment par les extérieurs.
Le Roi vampire arpente donc les immenses galeries au niveau des plafonds afin de ne pas attirer l’attention des occupants. Cela lui permet de découvrir des scènes de torture dans les longues enfilades de couloirs qu’il parcours.

Pendant ce temps, Sekhmet permet au trio de voir au travers des parois du palais. Ils observent ainsi la présence d’un pont abyssal dans la salle de bal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *