Rebelles… ou pas !

 Ceci est le résumé d’une partie de jeu de rôle : Rappel de l’histoireQu’est-ce qu’un jeu de rôle ? 

Noran se rendit au point de rendez-vous lu dans l’esprit du « messager traître » en place au château Ezzara.
Une fois sur place, et après plusieurs heures d’attentes, un nuage de brume venu chercher le rapport, lui permit de remonter la piste jusqu’au camp des vampires rebelles.
Une fois le camp des rebelles détectés, Noran demanda la fusion.

Enyos fut stoppé dans son recrutement, en pleine salle du trône tandis que Fécor fut intercepté sur le chemin de son exploration des villages alentours.
Continuer la lecture de Rebelles… ou pas !

Complots vampiriques

Le groupe flottait à une vingtaine de mètres du sol, en tant qu’Unique, au dessus des guerriers aux côtés duquel ils avaient lutté pour occire deux golems géants. Ils sont entourés d’une barrière électrique.

Sekhmet a disparu

Soudain, comme une claque, l’Unique se divise, faisant chuter tous ces composantes.
Les membres du groupe reprennent leurs esprits, sous les yeux écarquillés des combattants qu’ils épaulaient quelques minutes auparavant.

Les questions de Morlock, Volnor, Gwenael et Sklaar Hast se focalisent sur leur apparition, mais les réponses ne semblent pas satisfaire l’auditoire.
Après une minute d’échange, un cri se fait entendre au loin :

« Satisfait à mes exigences ou encoures ma colère ! »

Il semble à ceux qui la perçoive le mieux, que cette voix soit celle de Sekhmet.
– Tiens c’est vrai, elle est pas avec nous !
Continuer la lecture de Complots vampiriques

Batailles de géants

Arrivée sur Gaïa, par le pont abyssal se trouvant à Bersk, en Russie. le groupe débarque en plein camp militaire de la garde victorienne.

Apres avoir obtenu quelques réponses d’un soldat du camp sous « l’influence » psychique de Noran, l’Unique (la créature née de la fusion des membres du groupe : Noran, Gaziel, Toshiro, Sekhmet, Fécor et Enyos) s’envole vers le Sud est, la direction du château indiquée par Enyos.

Alors qu’Il s’éloigne, Il entend des coups de feu tirés du camp qu’Il vient de quitter.
Quelques secondes d’observation lui permettent de comprendre qu’Il n’est pas la cible des tirs, mais que c’est un groupe de personnes sorties du pont abyssal tentant d’entrer dans le camp. L’Unique reconnaît le groupe rencontré lors du conseil de Delphes quelques heures plus tôt :
– Rill, le jeune magicien, noir aux curieux cheveux verts
– Akhénaton, le mystérieux guerrier bleue au sabre courbe
– Morlock, le chef combattant accompagné de sa petite créature
– Gwenaelle, la guerrière inquiétante à la hache de bataille à double tranchant
– Volnor, le charismatique mage elfe
– Sklar Haast, le maître d’armes géant au port royal

 NDMJ : Les joueurs observent là les personnages qu’ils jouent dans une autre partie – Schizophrénique n’est-ce pas 😉 

 

La bataille qui se joue sous ses yeux fait rage. Les soldats victoriens se relayent pour tirer sur le groupe, tandis que celui-ci élimine les soldats à coup de boules de feu, d’éclairs et de magies étonnantes qui enterre les soldats ou les repousse violemment.

L’Unique, curieux, décide de rester observateur et de voler à l’aplomb de ce groupe d’aventuriers composé de guerriers valeureux et de magiciens puissants. Ils semblent maîtriser la situation et avancent inexorablement à travers le camp.

Après avoir éliminé la majeure partie des soldats du camp, les aventuriers repoussent les survivants vers l’extérieur du camp. Ils s’enfoncent donc dans la nuit qui règne au delà de la lisière du camp, se dirigeant vers des feux allumés à environ 500m de là.

A mi-chemin de leur parcours, le groupe stoppe sa progression.

L’Unique toujours en observateur en altitude, constate que la cause de leur arrêt est dû à un double tremblement de terre. Le sol autour d’eux se fendille, se craquelle et finit par exploser. Surgissent alors deux énormes golems humanoïdes de 20m de haut chacun. L’un est constitué de laves et de roches maintenus par des plaques de métal, l’autre armé d’une masse gigantesque, est formé d’un bloc de glace unique.

golems_feu-glace

Dans la foulée, l’air se charge d’électricité statique, et comme se soulevant de terre, un mur d’éclairs de 6 mètres de haut semble les encercler. L’Unique constate de sa position, que chaque campement militaire est dés lors relié par les autres par un de ces murs électriques tissant une toile d’araignée géante dans lequel le groupe est pris au piège.

Immédiatement, le groupe se divise en deux. Sans marquer la moindre hésitation, les deux parties s’attaquent aux géants. Tendant les bras vers les golems (on se demande bien pourquoi), Rill et Volnor, les deux magiciens restés en arrière semblent préparer quelques sournoiseries.

camps-champs-electriques_torgDu haut de son observatoire, l’Unique décide d’entrer en jeu en usant du pouvoir de Gaziel. Il impacte violemment la créature de feu qui pose les deux genoux à terre, sonnée mais pas KO.
En dessous de lui, alors que le combat fait pleuvoir les coups ; ici d’épée de feu, là d’éclair de glace, Gwenaelle, la flamboyante guerrière prend son élan et lance sa double hache de bataille avec une puissance inouïe sur le golem rougeoyant. Le métal de son arme siffle et tournoie dans les airs. Il file tout droit comme mû par sa propre conscience, directement sur la tête du géant de lave, avant de réapparaître dans les mains de la guerrière. Le choc est dévastateur et fait sauter une partie de sa protection naturelle.

L’Unique réagit à son tour, cette fois-ci en se dédoublant. Puis après avoir chacun choisi une cible différente, Il lance une fois encore les déflagrations de Gaziel qui amoindrissent encore plus les créatures géantes.

Du côté du golem de glace, Morlock dont la peau s’est colorée d’obsidienne multiplie les attaques. Sa vitesse exceptionnelle lui permet de frapper avant que son adversaire n’ai le temps d’agir. Mais alors que le bretteur s’apprête à frapper de nouveau, le golem lève sa masse et le frappe de toute ses forces… sans autre effet que de légèrement faire reculer le guerrier.

Puis tout s’enchaîne rapidement.
D’un côté, sortie de nulle part, un lion gigantesque bondit sur les hanches du golem de feu le déséquilibrant.
Derrière les combats, le jeune magicien invoque deux énormes tempêtes qui après quelques secondes prennent des formes humanoïdes. S’inclinant devant le mage aux cheveux verts, un retentissant : « A vos ordres, Ô maître ! » retentit.
D’un geste du magicien, les deux golems sont désignés et les seigneurs des vents fondent sur leur proie.

Pendant ce temps, Volnor qui se tenait au côté de Rill fait grossir une boule de feu gigantesque. Prêt à la lancer, malheureusement le magicien elfe est déconcentré une fraction de seconde et lâche la sphère crépitante qui tombe à ses pieds. Elle explose en touchant le sol et embrase ses vêtements. Rill n’a que le temps de réaliser une passe médicale pour sauver son ami à l’agonie.

Les attaques puissantes des seigneurs des vents, invoqués par le jeune Rill ainsi que les quelques chocs combinés et répétés des 3 équipes, finissent par avoir raison des statues vivantes qui s’effondrent, réduites en morceaux.

Le groupe d’aventuriers au sol, encerclés de murs électriques, se réunit alors pour discuter de la situation.
L’Unique de sa hauteur peut entendre le jeune Rill rire et s’exclamer :
– « Alors, on n’est pas bien là !! »

Le conseil de Delphes

Le président US Jonathan Rock, en conversation avec Pella Ardinay, se tourne vers le groupe d’aventuriers et annonce au groupe qu’une assemblée aura lieu le lendemain, comme chaque semaine, au cours de laquelle ils prendront connaissance de la situation du monde par eux-même grâce aux rapports que feront les chevaliers des tempêtes de retour de mission.

La fin de la journée est reposante et le lendemain, on les amène dans l’amphithéâtre ou se déroulera l’assemblée.

L’Assemblée

Le lieu se rempli d’aventuriers venus faire leur compte rendu : héros archéologues au chapeau de cuir, super héros en collant coloré, groupe aux allures médiévales et aux costumes étranges (un grand homme bleu muni d’un sabre courbe attire particulièrement l’attention).
On demande au groupe de prendre place au premier rang de l’amphithéâtre puis le directeur Mulder, directeur du FBI mais également agent référent de la CASR, Cellule des Actions Spéciales de Résistance, donne la parole aux agents de terrain.

amphitheatre_delphes

Parmi les comptes rendus, des punks asiatiques (sans doute japonais) font état de modifications étranges au pays du soleil levant. Il semble que les communications soient rétablies avec la capitale Nipponne. Un réseau d’informations pirates auraient même été détecté dans le web underground.

Suite à cette découverte, un groupe de templiers dont les surcots sont à moitié déchirés et poussiéreux, font état de mouvements de hackers du côté de la France. Le pape Phélicien 2 est désormais au pouvoir en France, mais le cosm de la cyberpapauté ne semble plus actif.
Les templiers ont appris récemment que Jean Malraux a été éliminé il y a presque 2 ans maintenant. Un commando très entraîné qui se faisait appelé « Paris Liberté » semble être responsable de cet acte. Les templiers ont perdus leur trace alors qu’ils suivaient une piste vers l’Italie.

Alors que le groupe de templiers fait son rapport, une rumeur monte des gradins derrière le groupe. Ils perçoivent le sujet de ces discussions très facilement, des volutes de fumée montent lentement dans un coin de la scène ou discours le président du FBI.
Les PJ ne perçoivent ni esprit, ni vie. Pourtant, cette « obscurité » semble se mouvoir par elle-même, comme pour masquer une présence.
Certains membres du groupe semblent ressentir une présence connue sans pouvoir mettre un nom dessus.

Aucun chevaliers des tempêtes ne semblent agir. Les officiels tournent la tête, semblent prendre note de la nouvelle présence et retournent à leur discours. La rumeur se calme d’elle-même et les rapports se poursuivent.

Des groupes armés de démons (probablement de Tharkhold) ont été aperçu aux frontières de l’ex Cyberpapauté ainsi que sur les territoires virtuels de la matrice. Il n’est pas possible à l’heure actuelle de déterminer dans quel camp ils sont : celui du Décharné, du Conseil de Delphes ou le leur.

Il semblerait, d’après un groupe de super-héros portant un X jaune sur la poitrine, que des entités divines égyptiennes soient à l’oeuvre en Égypte même. Ce qui est incroyable selon eux, c’est que partout ou ces divinités ont été vu, la population se soit ré-humanisée, sans subir de transformation.

Tout au long des rapports faits par les chevaliers des tempêtes, le président qui assiste à l’assemblée, prend des notes, se penche vers l’homme au bandeau sur l’oeil et Pella Ardinay, opine du chef et poursuit ses notes.

Une fois que tous les groupes se sont exprimés, Mulder se tourne vers le groupe au premier rang :
– Avez-vous des informations à communiquer à l’assemblée ?

Gaziel, fait alors état du sauvetage de dame Ardinay et de l’existence des stelaes vivantes, dont il reste selon lui au moins un exemplaire à Lichuan, en Chine.

Le président prend ensuite la place de Mulder et clame :

Amis chevaliers des tempêtes, nous sommes à l’aube d’évènements dont nous ne pouvons pas rester spectateurs. Toutes les informations sont bien évidemment à confirmer par de nouvelles missions.
Voici ce qu’ils nous semblent être les objectifs les plus pertinents pour contrer l’avancée de l’ennemi et pour lesquels nous souhaitons votre avis et votre aval le cas échéants :
– confirmer l’état des humains en Haute Égypte (leur transformation se fait-elle réellement sans problème) et si oui, cela ne concerne-t-il que l’Egypte, et les divinités seraient-elles susceptible de nous rallier pour oeuvrer au bien commun ?
– l’accès à la matrice est-il rétabli et doit-on faire appel à nos unités spéciales démoniaques ?
– sur quel central saint les hackers du nouveau pape sont-ils connectés, et y a-t-il des spécialistes pour leurs mettre des bâtons dans les roues ?
– il faut confirmer la réactivation du réseau informatique Japonais et en déterminer les caractéristiques pour contacter les résistants potentiels de la région.
– selon un rapport qui vient de m’arriver (et que viens de nous confirmer les nouveaux arrivant ici présents), une confirmation doit être faites sur la possibilité que le Décharné qui se trouverai actuellement sur Gaïa, est sur le point de concevoir une super-stelae.

A la mention du Japon, Toshiro se présente au président pour effectuer lui-même la vérification du réseau par le biais officiel de la famille Kazuo.

Y a-t-il d’autres missions qui devraient être menées selon vous, demande ensuite le président ?

Des groupes se portent volontaires pour telle ou telle mission. Les directives sont données.

Une fois les missions validées et les ordres distribués, au moment où tout le monde s’apprête à partir, un dernier point est soulevé par un jeune homme qui se lève au milieu de l’amphithéâtre. Sa peau d’un noir d’ébène tranche avec ses cheveux d’un vert « gazon » :
– En parlant de Gaïa, il paraît qu’une prophétie annonce l’arrivée du père des vampires.

Le garçon est interrompu par un gaillard chauve, en armure, avec un petit quadrupède bleu sur l’épaule : « Rill !! dit-il en fronçant les sourcils. Tu vas bien te taire oui. Puis il se tourne vers la scène : Pardon, mais ce n’est qu’une rumeur et nous ne comptions vous en parler qu’après avoir vérifié l’information. Excusez mon jeune ami », ajoute-t-il en mettant une petite claque derrière la tête verte avant de quitter l’amphithéâtre avec ses compagnons.

Nyarlatotep se dévoile

nyarlatotep_humainDe retour dans le bureau du président afin de donner la possibilité à Toshiro d’expliquer sa manoeuvre pour mener à bien la mission qu’il vient d’accepter, le groupe voit apparaître le nuage d’obscurité vu précédemment sur la scène de l’amphithéâtre. Le président leur annonce qu’ils sont en présence d’un Grand Ancien, Nyarlatotep en personne. Un arabe au visage sec et aux yeux totalement noirs sort de la brume, portant un vieux grimoire sous le bras que Noran cette fois n’a plus aucun doute, c’est bien le Nécronomicon.

Gaziel révèle son étonnement à voix haute, que le président ai décidé de suivre les Grands Anciens dans un amusement ou l’enjeu n’est autre que la Terre elle-même. La surprise qui se lit sur le visage du meneur américain prouve s’il cela s’était avéré utile, que la partie cosmique jouée par les Grands Anciens lui est inconnue.

Cette révélation provoque une autre réaction : le Chaos Rampant redevient ténèbres mouvantes.

Noran se met alors à genoux devant le nuage de ténèbres. Essayant de respecter au plus près les traditions, dont il a le souvenir d’avoir lu les règles sur d’anciennes fresques gravées de hiéroglyphes.
Le médecin s’adresse alors en vieil égyptien au Grand Ancien qu’il nomme « Pharaon Noir ».

Dans toute son humilité, il demande pourquoi Nyarlatotep est présent et si ce qu’il tient est bel et bien le Nécronomicon.
Pour seule réponse, le vampire égyptien se voit plongé dans une grande frayeur et sent immédiatement qu’il vient de mettre sa vie en péril. « Immonde cafard » face à une divinité toute puissante.
Le nuage disparaît et Noran se relève, conscient du moment unique qu’il vient de vivre.

La stupeur de la situation passée, Fécor annonce à Nick Fury que les enfers sont verrouillés depuis quelques semaines, raison pour laquelle le Conseil n’a pas de nouvelles des forces spéciales infiltrées.

Nouvelle mission

Une fois ces nouvelles informations digérées, le groupe s’éclipse afin de tester une intuition : si l’Unique est un amalgame des pouvoirs de chacun, peut-être peut-il se cloner, comme Toshiro.
Ce qui est testé s’avère effectif, 2 Uniques (wtf !?) se matérialisent l’un en face de l’autre mais ne peuvent manifestement pas s’éloigner de plus d’une 20aine de mètres l’un de l’autre (cf feuille de l’Unique).

Alors que les compagnons décident que leurs prochaines « vacances » se dérouleront à Gaïa, patrie d’Enyos, mais aussi lieu où, d’après les rapports entendus à l’assemblée, s’est retiré le Décharné, Toshiro accepte sous la pression de ses camarades, de laisser un de ses clone au Conseil de Delphes, afin d’échanger des informations rapidement.

Ils se remettent donc en route vers Bersk sous la forme de l’Unique et grâce à une illusion mise en place par Gaziel, ils se fraient un chemin jusqu’au pont abyssale sous les traits d’un soldat de la garde victorienne.

De l’autre côté sur Gaïa, ils interrogent un gradé isolé dans sa tente.
Celui annonce :
– le lancement d’une chasse à la créature fantastique
– ce camp est le centre d’une implantation en étoile, de garnisons afin de défendre l’entrée de Gaïa.
– d’après ce soldat, Lord Byron Salysbury général des armées (connu désormais par le groupe comme étant le Décharné), effectue des tournées de garnison en garnison.

Une fois les informations recueillies, l’Unique s’apprête à sortir de la garnison.

Résumé des parties récentes

Message aux maîtres de jeu : Pour comprendre le scénario « la Chute de la Terre », il est préférable de lire le contexte de la partie.