Akashan monitors en armure

Rien ne leur résiste… ils sont tout puissants… mwaaaaaah ah ah ah !

Tandis que ces compagnons observent le palais de l’extérieur, Enyos, nouvellement adoubé Roi des vampires de Gaïa, entre dans le palais de Buckingham pour y découvrir qui tire les ficelles.

Le Roi traverse Buckingham Palace

Enyos est perçu par un des vampires errant des couloirs. Un orque vampire de 2m de haut, livide.
Sur son injonction, l’orque le rejoint dans une pièce où ce dernier lui explique qu’il y a 5 vampires comme lui dans le bâtiment. Il indique également que le responsable des lieux se trouve au 1er étage. Un ange de 2m50 à l’apparence « incertaine » nommé Rotan.

Le Roi de Gaïa lui demande de préparer une diversion à l’autre bout du palais avec ses congénères.
L’orque-vampire prévient cependant Enyos qu’il est impossible de s’y rendre sous forme brumeuse, un savant système empêchant toute intrusion sous cette forme.
Enyos le constate par lui-même quelques minutes plus tard. En effet, lorsqu’il emprunte les escaliers devant le mener à l’étage supérieur, il constate un léger courant d’air. Une certaine pression maintenue pour chasser les gaz vers l’extérieur.

Impossible de monter sans montrer patte blanche devant le bureau se trouvant en haut de l’escalier. Enyos s’avance donc d’un pas sûr, décidé à franchir cet obstacle sans encombre.
– Halte là ! l’interpelle le garde, assis derrière son bureau bien dans l’axe de l’escalier.
– Ou se trouve votre brassard ?

Enyos tente alors de charmer cet empêcheur de tourner en rond grâce à sa force de caractère :
Ce ne sont pas les droids que vous recherchez Je n’ai pas besoin de brassard !
– Bien sûr que si, répond l’importun.

Sans sourciller une seconde, le vampire lance ses mains sur le malheureux et lui arrache la tête à coup de griffes, devant le regard médusé des deux autres gardes se trouvant de part et d’autres du bureau.

Pendant ce temps là Fécor, Gaziel, Sekhmet et Toshiro…

Grâce au regard radiographique de Sekhmet, ils savent qu’ils arrivent à proximité de la salle de bal.
Un escalier peu gardé, leur permet d’accéder aux cuisines. Elles sont peuplées de créatures affairées à… cuisiner. Gobelins, démons et orques en tout genres. Ils passent inaperçu.

Une fois traversées ces cuisines, ils arrivent effectivement dans la salle de bal. Une immense moitié de structure est en place en plein milieu.
Ils contemplent un des ponts abyssaux les plus massifs et ornementés qu’ils aient pu voir.
A la mode d’Aysle, conçu comme un château de légende, il est constitué d’énormes pierres blanches taillées dans le roc et de superbes gemmes translucides et colorées. Les blasons des diverses maisons d’Aysles, brodés sur des tissus épais et gravés de part et d’autre du pont ornementent l’ensemble.

Pendant qu’ils observent les allées et venues sur le pont, ils peuvent assister de temps à autres au passage d’un groupe de monstres qui amènent des humains, des nains et des elfes, enchaînés et ensanglantés.

Voletant et bousculant les gens devant lui, un petit démon hideux, d’un gris sale, doté d’une paire d’ailes trouées, apparaît en haut du pont en hurlant : messager, messager !!

Immédiatement Sekhmet, encore elle, entre dans son esprit afin de savoir d’où il vient. Elle apprend qu’il transporte un message qu’il doit remettre aux « pieds nickelés » (vision de 3 anges efféminés dans des armures trop grandes avec un fouet et un pistolet à bouchon) : Les emmerdeurs ont détruits la ruche des glaces. Déclenchement du plan B.
Le message espère également délivrer un message personnel cinglant sur la situation.

Pendant que son groupe cherche à rejoindre Enyos, qu’ils savent dans ces murs, Gaziel décide de s’écarter de ses camarades pour se rapprocher du centre du palais. En quelques « déflagrations », il éteint littéralement plus de la moitié des résidents du bâtiment.

C’était presque un trio de choc

Les deux gardes qui s’apprêtaient à agir contre Enyos, s’écroulent sur eux-même et ce dernier entend aussi de nombreux chocs lourds et étouffés partout à l’étage. Le vampire sait que son ami Gaziel est derrière ce phénomène. Il est d’ailleurs rejoint par le reste du groupe en haut de l’escalier ainsi que par le démon tueur de masse.
Avant d’aller plus loin, ils fouillent les 3 gardes et trouvent un système complexe camouflé en collier. Enyos soupçonne alors la raison de la résistance de ce garde.

Il y a de nombreuses pièces à fouiller avant de trouver celle où résident les meneurs et c’est ensemble qu’ils explorent ce deuxième étage.

Akashan monitors en armureAu moment où ils ouvrent une des portes du couloir qu’ils fouillent, ils se retrouvent nez à nez avec 3 individus à peine surpris par leur irruption. Autour d’eux sont allongés au sol 3 gobelins et 1 orque.

Les 3 créatures, identifiées par Enyos comme les probables meneurs sont en réalité 3 anges armurés.
L’un, FENG, dégaine et tire au blaster.
Un autre, ROTAN, dont le contour est peine discernable tient une épée très large.
Le dernier, ZINAT, laisse pendre à son coté une sorte d’épée qui semble munie de 3 tentacules.

Pendant le combat, les aventuriers se rendent compte que dans certaines circonstances, les yeux des anges s’illuminent. Ils découvrent que ce phénomène a lieu lorsque Gaziel utilise son pouvoir de déflagration.
En effet, ils semblent ne pas subir ses attaques de serial-killer démoniaque.

Un à un, les anges tombent mais lorsque le dernier rend l’âme la situation échappe à leur contrôle.

C’était presque un trio de choc

Tous se mettent à briller et à flotter à quelques centimètres du sol. Leur panorama devient blanc.
Plus rien ne leur parvient. Plus de son, plus d’image… rien.
C’est comme si un grand seau de vent frais leur était jeté au visage.
L’effet s’estompe après quelques secondes et il redescende sur le sol, bien conscient que quelque chose à changer en eux. Ils se sentent comme nettoyer.

Ils pensent à ce moment que la stelae qu’ils se sont appropriés en Islande vient de faire son premier effet depuis qu’ils ont quitté l’hémisphère Nord.

Aussitôt remis de leurs émotions, les 3 anges déchus sont fouillés. Les combattants de l’Unique mettent au jour 3 serres-tête issus semble-t-il de la même technologie que le collier précédemment ramassé par Enyos.

Les informations en leur possession

La réflexion de Noran et Toshiro, les plus au fait de l’utilisation des ponts abyssaux les amènent à penser que le plan B du messager, incluait les prêtres au pied du pont abyssale de la ruche des glaces (la stelae de l’Antarctique). Ils imaginent que peut-être, les ponts abyssaux pourraient être reprogrammés pour modifier leurs destinations.

Les destinations connues actuellement sont :
– Antarctique > Takta Ter
– Londres > Aysles
– Bersk > Gaïa
– Tokyo > Market Place

Une réflexion au sujet de « Rien ne leur résiste… ils sont tout puissants… mwaaaaaah ah ah ah ! »

  1. Sekhmet, n’avait elle pas fait autre chose sur le pont avec un groupe de démons ?
    Dommage que la description du combat contre les anges soit si courte car Fecor avait exécuté un magnifique combat à l’épée. 😈

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *